Au Mozambique, le pape François évoque la paix et la réconciliation

Le pape François est arrivé mercredi soir au Mozambique, première étape d’un voyage d’une semaine. Dans son premier discours, prononcé ce jeudi matin, François a longuement salué l’accord de pays récemment conclu dans ce pays.

Avec notre correspondant à Maputo,Xavier Le Normand

Après avoir été accueilli mercredi soir par des chants et des danses, le pape François s’est exprimé ce jeudi matin devant les autorités du Mozambique. Un mot a été martelé tout au long de son discours d’une dizaine de minutes : la paix. Il faut rappeler que le gouvernement et l’opposition sont parvenus début août à un accord mettant fin à des années d’hostilités parfois violentes.

Plutôt que la « lutte fratricide », cette entente permet d’entrevoir un « avenir redessiné de paix et de réconciliation », s’est ainsi réjoui le pape. Les Mozambicains, a-t-il salué, ont le « courage de la paix », celui de se reconnaître les uns les autres comme « fils d’une même terre ».

Toutefois, le chef de l’Église catholique a mis en garde contre la tentation d’une fausse paix qui ne serait qu’une simple absence de conflits. Pour la vraie paix, il faut un « engagement inlassable » de tous pour la dignité de chacun, a-t-il expliqué. Ce qui demande notamment de lutter contre la « tendance au pillage et à la spoliation » qui – selon lui – existe dans ce pays.

Le pape François restera au Mozambique jusqu’à demain soir, où il s’envolera vers Madagascar avant de poursuivre deux jours plus tard vers l’ile Maurice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

× Comment puis-je vous aider ?