Commentaire: …Que c’est risqué à l’Est. Par Amédine FAYE

Au poste de santé du village de Botou, à quelques kilomètres de la scène du second drame,  nous trouvons les premiers blessés, dont des journalistes. Khalil Ibrahima Séne, l’un deux, le visage ensanglanté, parle à peine. Ses blessures ne sont pas belles à voir. Traumatisme buccal causé par une déchirure à la bouche.  

C’est à cet instant que l’orgueil étouffe les larmes de ma souffrance. Moi jeune reporter, j’ignorais qu’être journaliste à l’Est, c’est parfois risqué. Au-delà de la sécurisation systématique des hommes de média, la prévention contre toute tentative de violence à l’endroit des journalistes doit être pensée et déroulée. Le Syndicat, la Convention, les Associations devront engager une tournée nationale, descendre à la base. Ils devront assiéger les média communautaires, locaux pour expliquer, à travers des émissions,  aux habitants des régions les plus éloignées (qui ne savent pas), le rôle du journaliste dans la prospérité de  la démocratie, sa posture de neutralité, sa position non partisane. La fonction sociale et engagée du journaliste qui fait de lui la voix des sans voix. Cette sensibilisation doit être généralisée et surmédiatisée. Elle doit aussi se faire à travers la diffusion de messages sur toutes les chaines de télévision et les radios sénégalaises avec le même objectif :

Faire comprendre au sénégalais que le journaliste n’est pas et ne sera jamais un ennemi public.

Faire comprendre au sénégalais que s’attaquer à un journaliste, c’est  à la fois empêcher le journaliste d’exercer son devoir d’informer et entraver le droit à l’information du citoyen, son droit à l’information.

Une pensée sur “Commentaire: …Que c’est risqué à l’Est. Par Amédine FAYE

  • 14 février 2019 à 9 h 14 min
    Permalink

    Beau commentaire mon cher Amédine

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.