A Tambacounda, les femmes sont favorables à la criminalisation du viol.

A Tambacounda, les femmes ont marché ce dimanche 26 mai pour dire « non  aux violences faites aux femmes ». Cela fait suite aux meurtres de  jeunes filles, notamment celui de Bineta Camara. Cette jeune fille de 23 ans tuée samedi 19 mai chez elle à Tambacounda.

La marche, initiée par Fatoumata Jolie, s’est déroulée sur quelques routes principales de la ville de Tambacounda. Et a regroupé des groupements féminins, Amnesty international, des hommes, des autorités et élus locaux, etc.

A la fin de la marche, les marcheuses ont appelé l’Etat dans leur mémorandum à protéger davantage les femmes pour qu’elles ne subissent plus les violences de toutes formes dont elles sont souvent victimes.

S’agissant de la criminalisation du viol, Fatoumata Jolie a assuré que les femmes de Tambacounda vont soutenir cette proposition de loi. Proposition de loi agitée par les femmes parlementaires samedi dernier à Dakar. Ces dernières ont décidé de mener le combat à l’assemblée pour faire aboutir cette proposition de loi.

Source : Challengemag.net.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

× Comment puis-je vous aider ?