Idrissa Sow, alias « Peul Bou Rafet », avoue le meurtre de l’adjudant Tamsir Sané

La gendarmerie nationale vient de boucler son enquête sur l’affaire de l’adjudant-major Tamsir Sané tué le 26 juillet dernier à Koumpentoum. Selon la Rfm, tous les auteurs présumés de l’attaque auraient avoué leur implication dans le braquage et le meurtre du commandant.

Le présumé tireur, Idrissa Sow, alias « Peul Bou Rafet », n’a pas perdu de temps pour reconnaître les faits. À la suite d’un interrogatoire serré, il a soutenu, face aux enquêteurs, avoir utilisé un pistolet automatique (P.A).

Toutefois, les pandores n’ont pas réussi à mettre la main sur l’arme fatale. Dans la mesure où le présumé tueur s’en serait débarrassé aussitôt après l’attaque meurtrière.

Par ailleurs, Idrissa Sow avait finalement accepté de collaborer avec la gendarmerie en donnant les informations qui ont permis de mettre la main sur les autres membres de la bande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

× Comment puis-je vous aider ?