La SAR à l’arrêt pour défaut de matières premières et situation financière catastrophique

Depuis dimanche dernier, les installations de la Société africaine de raffinage (Sar) ne tournent pas. 
Selon L’Observateur, l’entreprise est à l’arrêt pour défaut de matières premières.
Il n’y a plus aucune goutte de fuel et de brut dans les barges. 
En effet, la Sar est dans une situation financière catastrophique au point qu’elle ne peut plus assurer une bonne fourniture de l’électricité.
Les banques ne lui assurent plus de crédit en raison de son insolvabilité.
Le Fonds de soutien à l’énergie (FSE) doit environ 25 milliards aux banques qui refusent de rallonger le crédit.
Pis, le gap de 50 milliards Fcfa plombe les activités de la SAR. 
Un tanker de brut mouille depuis le 6 juillet dernier dans les eaux sénégalaises, mais le débarquement ne peut se faire car la société est dans l’incapacité d’effectuer le paiement qui tourne autour de 46 milliards Fcfa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Besoin d'aide? Chattez avec nous