Le Real Madrid veut foncer sur Kalidou Koulibaly

Kalidou Koulibaly sera à n’en pas douter l’une des attractions majeures du prochain mercato estival. Le Real Madrid, qui se prépare à un départ possible de Varane, en a fait sa priorité.

Le prochain mercato estival sera celui des défenseurs. De Varane à Skriniar en passant par De Ligt, ils sont nombreux à être concernés par un possible départ, créant un vaste jeu de chaises musicales. Le principal acteur de ce grand chambardement se nomme Kalidou Koulibaly. Car à 27 ans, il est peut-être le défenseur central le plus courtisé au monde. Pas un jour sans qu’une nouvelle rumeur l’envoie en Angleterre, du côté de Manchester United par exemple, en France, vers le PSG, ou encore au Real Madrid en Espagne.

Face à la multiplication des informations, l’entraîneur de Naples Carlo Ancelotti est intervenu pour poser les barbelés autour de son joueur. « Koulibaly ne bougera pas et les grands noms resteront tous parce que le Napoli n’est pas obligé de vendre », a-t-il lancé, visiblement rassuré par la volonté de son président Aurelio de Laurentiis. Preuve de la détermination de Naples, un nouveau contrat va être proposé au joueur, comme rapporté par La Gazzetta dello Sport, avec un salaire annuel de 6 M€ (contre 3 actuellement) jusqu’en 2024.

Un chèque de 100 M pour convaincre Naples ?
Quelle sera la position du joueur ? C’est là toute l’interrogation, alors que le forcing s’intensifie de l’autre côté des Pyrénées. Déjà cité à de nombreuses reprises par la presse espagnole, Kalidou Koulibaly est de nouveau mis à la Une du journal As. « Koulibaly si Varane part », peut-on lire. Puisque Raphaël Varane envisage un nouveau challenge loin de la Casa Blanca, le Real Madrid se doit de préparer un plan alternatif, et l’international sénégalais est clairement la priorité dans ce cas de figure.

Evidemment, cela sera très difficile de l’arracher à Naples. De Laurentiis est un excellent négociateur, qui espère tirer un maximum de la vente de son défenseur. La presse espagnole s’échine à faire diminuer le prix en évoquant 70 M€, mais c’est un chèque aux alentours de 100 M€ qu’il faudra signer pour faire craquer le président du Napoli.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.