Locales 2021 : Le maire Mame Balla Lo pour le suffrage universel direct.

Les locales se pointent à l’horizon. L’Etat a décidé de les tenir au plus tard en mars 2021. Concernant ce scrutin,  le Collectif des organisations de la société civile(Cosce) avait émis des recommandations parmi lesquelles  l’introduction du suffrage universel direct dans l’élection des maires et des présidents des conseils départemental. Le maire de Tambcounda approuve cette proposition du Cosce qu’il juge « normale ».

« …Un maire doit être élu au suffrage universel [direct]. Un maire doit être élu par les populations. Un maire ne doit pas élu d’une manière indirecte. Un maire doit élu au suffrage universel [direct]. C’est ça la réalité », a soutenu ce lundi 26 octobre 2020 Mame Balla Lo, en marge d’une  réunion à la  sortie de laquelle le Conseil municipal a, entre autres, examiné et adopté le compte administratif  2019 de l’institution, approuvé une autorisation spéciale de recettes et de dépenses des fonds du Pacasen 2020 octroyés   à la commune de Tambacounda.

Revenant sur ces fonds  du Pacasen s’élevant cette année à 501 millions FCFA loin des 75 millions FCFA de l’an dernier, le maire de Tambacounda a renseigné qu’ils seront investis dans la voirie, les dispensaires de sa commune qui fait face, selon lui, à «  beaucoup de priorités : les lotissements, l’éclairage public, la santé ».

Interpellé sur sa gestion, le maire de Tambacounda se réjouit de son bilan.

« On a beaucoup fait. On a beaucoup travaillé. Actuellement, Tambacounda fait partie des villes qui émergent », déclare Mame Balla.

Source : Challengemag.net 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Besoin d'aide? Chattez avec nous