Remaniement : Une fronde couve à l’Apr

Pour nombre de recalés dans le nouveau gouvernement, la faute est aux « calomniateurs et médisants » qui chuchotent à l’oreille du chef de l’État et font la pluie et le sale temps dans les hautes sphères du pouvoir et au sein de l’Alliance pour la République (Apr).

Aussi, selon le quotidien Les Échos, ces nombreux déçus, à l’image de Mame Boye Diao de Kolda qui a fait une sortie très musclée hier, entendent « tirer les leçons de cette promotion de l’incompétence et de la défaite, à l’image de Cheikh Oumar Anne du Coud, qui a été bombardé ministre ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.