Sadio Mané : « Mon rêve demeure … »

Sadio Mané : « Mon rêve demeure … »

L’ailier du Liverpool FC Sadio Mané ne cesse d’épater l’Europe du football. À quelques jours du quart de finale aller de l’UEFA Champions League 2018/19, le Sénégalais a répondu en exclusivité aux questions d’UEFA.com.

Quels souvenirs de l’UEFA Champions League gardez-vous de votre enfance ?

Sincèrement, j’ai plein de souvenirs car je ne regardais que les matches de Champions League quand j’étais petit. Pour moi, c’était Champions League sinon rien.

À l’époque, c’était mon rêve ultime de disputer un jour la Champions League. J’ai eu la chance de devenir footballeur professionnel. Et aujourd’hui, je joue la Champions League, donc on peut dire que mon rêve s’est réalisé.

Je profite de chaque instant de ces matches et j’y prends beaucoup de plaisir. J’essaie de tout donner pour pouvoir un jour brandir le trophée.

 
J’ai lu que vous aviez regardé la finale de 2005 avec un copain supporter de Liverpool. C’est vrai ?

Oui. Moi, à l’époque, je n’étais pas fan de Liverpool, je supportais plutôt le (FC) Barcelona, mais lui était un vrai fan de Liverpool.

J’ai aussi regardé ce match avec un supporter de l’AC Milan et, à 3-0, il n’arrêtait pas de dire : « C’est fini, on va gagner ». Malheureusement pour lui, Milan a finalement perdu cette finale, mais c’était un match vraiment incroyable. Et me voilà aujourd’hui sous le maillot de Liverpool.

L’épopée de la saison dernière

Racontez-nous votre parcours jusqu’en finale, la saison passée…

Ça a été une expérience fantastique. Comme je l’ai dit, disputer une finale de Champions League était un rêve, pour moi. Malheureusement, on a croisé une grande équipe du (Real) Madrid.

Ils ont mérité leur victoire, tant mieux pour eux. On a une nouvelle chance (d’aller en finale) cette année, alors on va essayer de soulever le trophée.

La finale de l’an dernier reste un moment inoubliable pour moi, elle m’a vraiment marqué.

Quand on perd, est-ce qu’on est encore plus motivé pour gagner ?

Oui, oui. On a tous encore plus envie. On a tous pris un peu de maturité et c’était une expérience extraordinaire pour nous tous.

Revenons sur votre coup du chapeau contre Porto, la saison dernière. C’était un match unique pour vous, non ?

C’était un grand moment et l’une des plus belles soirées de ma carrière. Parce que, je le répète, jouer un match de Champions League reste une sensation à part.

Réussir à jouer un rôle majeur et à marquer trois fois était donc sensationnel et j’étais vraiment aux anges. J’étais heureux d’avoir inscrit ces trois buts, mais j’étais aussi heureux pour l’équipe car ça voulait dire qu’on continuait l’aventure.

Vous connaissez donc bien Porto, désormais. À quelle opposition vous attendez-vous ?

Je trouve que, cette saison, Porto est un peu plus fort, tant sur le plan individuel que collectif. On sait qu’il va falloir batailler pour passer.

Le staff technique comme les joueurs, on en est tous conscients. Pour se qualifier, on sait ce qu’on a à faire. Il faudra tout donner. Ce ne sera pas facile, mais on va essayer de passer.

Votre qualification aux dépens du Bayern (Munich) est-elle un message envoyé à l’Europe du football ?

Un message peut-être… Mais c’est vous qui le dites, pas moi. En tout cas, on savait qu’on devait sortir un gros match pour passer. C’est ce qu’on a essayé de faire.

Si le match aller n’a pas été terrible, le retour nous a souri. On a réalisé une grosse performance et on l’a emporté 3-1 à l’extérieur. C’est la preuve que tout est possible. Alors pourquoi ne pas aller jusqu’en finale, cette année aussi ?

Sur un plan plus personnel, comment expliquez-vous votre niveau de jeu si élevé actuellement ?

Vous savez, le football… Le rêve de tout footballeur est de progresser, année après année. C’est sûr que je vis une magnifique période et j’en suis ravi car j’aide aussi l’équipe.

Je pense que je ne dois surtout pas baisser la garde car mon rêve demeure de faire mieux chaque saison. C’est ce que je m’efforce de faire et ça me réussit. Je compte travailler encore plus dur pour m’améliorer et aider l’équipe.

C’est parce que vous portez le n° 10 que vous marquez autant ?

Peut-être !

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.