Saly: un puisatier viole une fillette de cinq ans

À Saly carrefour, une sordide histoire de viol est sur toutes les lèvres. Le violeur, profitant de l’absence de la maman, s’est introduit dans la chambre pour commettre son méfait. Avant que, la police n’arrive et qu’une enquête soit ouverte, le puisatier a déménagé du quartier dare-dare avec son épouse. Il sera finalement retrouvé et déféré au parquet.

Ndiogou Camara, le nom du violeur, habite la même concession que la fillette. Le 10 mai, la maman de la fillette âgée de 5 ans, commerçante de son état, se rend au marché pour acheter des marchandises qu’elle revend dans une école du quartier. Restée seule avec son grand-père qui à un moment donné est sorti de la chambre, la fillette est alors une proie facile pour le prédateur pédophile Ndiogou Camara revenu de son travail. Il attire la fillette dans sa chambre pour faire sa sale besogne, commettre l’irréparable sur une innocente petite fille.

De retour de son travail vers 20H à la maison, la maman de la victime, après avoir servi à manger à la famille, demande à sa petite fille d’aller pisser pour se mettre ensuite au lit. Devant les pleurs persistantes et à outrance de sa fille, la maman, intriguée, soumet un interrogatoire serré à sa fille qui lui avoue qu’elle a mal dans les parties intimes. Pressée de questions, la fillette dira que:  » tonton Ndiogou Camara a sorti son « thiou-thiou », son sexe pour l’introduire dans le mien, et, a menacé de me tuer si j’en parle à mes parents. »

Acheminée au poste de santé par sa maman, la blouse blanche, le gynécologue obstétricien, le docteur Naomi Tine a conclu des déchirures au niveau de la face interne des petites lèvres. Ndiogou Camara avait fini de quitter les lieux, alertés, les hommes du commissaire Leye se sont mis à ses trousses. Introuvable, le violeur est arrêté au bout de 4 jours d’enquête et d’investigation par les hommes de la brigade de recherches du commissariat de police de Mbour. Entendu, il nie et déclare que la maman de la victime l’accuse à tort. Ndiogou Camara le violeur a été finalement déféré au parquet de Mbour pour viol sur une fille de cinq ans.
Abdoul Razack Sambe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.