Santé

Accompagner un être aimé sur le chemin sinueux de la maladie mentale n’est souvent pas une promenade de plaisance. Toutefois, le fait de vous impliquer en offrant le meilleur de vous-même constitue le plus précieux cadeau que vous puissiez lui offrir. Si la maladie mentale fait partie de votre vie, lisez ce qui suit.

La maladie mentale et ses enjeux

Vivre en bonne santé n’est pas seulement une question de préserver sa santé physique, mais aussi sa santé mentale. Jusqu’à ce que la maladie mentale décide de s’installer dans notre vie ou celle d’un proche, on n’est pas toujours conscient des ravages qu’elle peut provoquer. Lorsque cela arrive, il est bon de pouvoir compter sur le soutien aimant des gens qui nous entourent.

La maladie mentale peut prendre plusieurs visages. Parmi les troubles les plus fréquents, on retrouve :

  • la dépression;
  • les troubles anxieux;
  • la maladie affective bipolaire;
  • la schizophrénie;
  • les troubles de la personnalité.

Les troubles de la santé mentale ont des implications importantes à divers niveaux. Au-delà de la souffrance psychologique et émotive qu’ils engendrent chez la personne elle-même et son entourage, il n’est pas rare d’assister à l’installation de problématiques connexes telles que :

  • des difficultés relationnelles ou sociales;
  • l’isolement;
  • l’absentéisme au travail ou une difficulté à accomplir les tâches professionnelles;
  • une consommation excessive de certaines substances (tabac, alcool, drogues, etc.);
  • d’autres problèmes de santé.

L’union fait la force

Quand on est touché par la maladie mentale, les défis sont nombreux, certes, mais pas insurmontables! Parmi les éléments clés d’une prise en charge saine et efficace de la santé et du bien-être de la personne affectée, on retrouve le soutien et l’implication active de l’entourage. Que vous soyez un parent, un frère, une sœur, un enfant, un conjoint ou un ami, vous pouvez jouer un rôle d’allié indispensable. Il est plus facile de faire face à la maladie mentale lorsqu’on l’affronte en équipe plutôt qu’en solo!

Quand on accompagne une personne vivant avec la maladie mentale, des choses toutes simples peuvent faire toute la différence. Voici quelques conseils visant à vous aider à mieux épauler l’être aimé aux prises avec une telle maladie :

  • Même si vous avez l’impression de ne plus reconnaître la personne que vous aimez, ne vous inquiétez pas. Une prise en charge adéquate de la maladie permettra éventuellement de ramener la personne au meilleur d’elle-même. Le processus peut être plus ou moins long, selon l’individu. Soyez patient.
  • Informez-vous le plus possible sur la maladie qui afflige votre proche; ainsi, vous comprendrez mieux ses réactions et ses comportements et pourrez adapter les vôtres en conséquence.
  • Renseignez-vous sur les ressources disponibles dans votre région : groupes d’entraide ou de soutien, aide à la vie quotidienne, centres de jour ou communautaires, etc.
  • Accompagnez la personne à ses rendez-vous médicaux. Montrez-lui que son mieux-être vous tient à cœur.
  • Soulignez les progrès réalisés par la personne que vous épaulez atteinte. Applaudissez les efforts qu’elle met à prendre soin d’elle et de sa santé.
  • Respectez vos limites. Si vous sentez que vous avez à votre tour besoin d’aide, n’hésitez pas à en réclamer à des membres de votre entourage ou à des professionnels de la santé. Personne n’est invincible, alors prenez des moments de repos et réservez-vous des temps libres pour vous évader et vous amuser. Vous reviendrez alors en force pour continuer votre travail d’aidant.
  • Envisagez de consulter un psychologue ou trouvez-vous un confident, une personne avec qui vous pourrez partager vos inquiétudes, vos émotions et à qui vous pourrez demander conseil.
  • Apprenez à mieux gérer le stress. Envisagez de vous adonner à des techniques de relaxation, comme la méditation ou des exercices de respiration.
  • Apprenez à déléguer. Si vous voulez tout faire vous-même à la perfection, vous vous épuiserez. Ne soyez pas gêné de demander de l’aide, par exemple pour les tâches ménagères.
  • Soyez proactif tout en essayant de préserver l’autonomie, l’estime de soi et la liberté de la personne. Ne lui dites pas quoi faire, mais plutôt, soyez à l’écoute de ses besoins, de ses désirs. L’approche « je le sais plus que toi » n’est souvent pas la plus bénéfique!

Si une personne que vous aimez doit faire face à une maladie mentale, soyez là pour elle. Il est normal de se sentir parfois décontenancé ou impuissant; voilà pourquoi il importe que vous sachiez aller chercher l’aide là où elle se trouve.