Sénégal: Aliou Cissé, le parent pauvre des sélectionneurs du Mondial 2018

Aliou Cissé – Sénégal Copyright -Wikipédia

A un mois du coup d’envoi du Mondial 2018 qui se déroulera en Russie du 14 juin au 15 juillet, le média néerlandais Zoomin TV a dévoilé les salaires des 32 sélectionneurs de la compétition suprême.

Allemagne, Brésil, France, voici le podium de la Coupe du monde 2018 si l’on prend en compte les émoluments des sélectionneurs de l’épreuve phare du sport-roi.

En effet, et selon la même source, c’est le coach allemand Joachim Löw qui trône sur le panthéon des sélectionneurs les mieux payés de la grande messe du football mondial avec un chèque de 3,8 millions d’euros par an. Le patron de la Mannschaft est en poste depuis 2006 et a prolongé jusqu’en juin 2020.

Autres grandes nations, autres gros salaires : Le sélectionneur de l’équipe de France Didier Deschamps, qui a vu son salaire revalorisé en novembre dernier, occupe quant à lui la seconde marche du podium avec 3,4 millions d’euros par an, tandis que Tite, en charge de la Seleçao depuis deux ans, complète le podium avec également 3,4 M€.

Bien plus bas dans le classement, on retrouve les cinq sélectionneurs de nos représentants africains en Russie avec l’expérimenté technicien argentin des Pharaons Héctor Cúper (11ème avec 1,5 million) qui devance le patron des Lions de l’Atlas Hervé Renard (21ème avec 778 000 euros), tandis que Gernot Rohr (24e, Nigeria) et Nabil Maâloul (28e, Tunisie) les talonnent avec respectivement 497 000 € et 348 000€ annuels.

Il convient de noter que le sélectionneur des Lions du Sénégal, Aliou Cissé, figure, loin, très loin de ses prestigieux homologues. Avec 200 000 euros par an, soit 17,5 fois moins que Joachim Löw, le technicien sénégalais occupe l’ultime position du panthéon des coaches les mieux rémunérés du Mondial 2018.

On peut juste espérer que le classement de Cissé parmi les entraîneurs les mieux payés de la CDM 2018 ne sera pas à l’image du parcours des Lions en Russie…

Ci-après le classement complet (Salaire annuel en euros):

1er: Joachim Löw (Allemagne): 3,8 millions d’euros

2e: Tite (Brésil): 3,4 millions

3e: Didier Deschamps (France): 3,4 millions

4e: Julen Lopetegui (Espagne): 2,9 millions

5e: Stanislav Cherchesov (Russie): 2,5 millions

6e: Fernando Santos (Portugal): 2,18 millions

7e: Carlos Queiroz (Iran): 1,9 million

7e: Gareth Southgate (Angleterre): 1,9 million

9e: Jorge Sampaoli (Argentine): 1,77 million

10e: Oscar Tabarez (Uruguay): 1,7 million

11e: Hector Cuper (Egypte): 1,5 million

11e: Jose Peckerman (Colombie): 1,5 million

13e: Juan Pizzi (Arabie saoudite): 1,4 million

14e: Bert van Marwijk (Australie): 1,17 million

15e: Ricardo Gareca (Pérou): 1,1 million

16e: Juan Osorio (Mexique): 1 million

17e: Age Hareide (Danemark): 925 000

17e: Akira Nishino (Japon): 925 000

17e: Roberto Martinez (Belgique): 925 000

20e: Vladimir Petkovic (Suisse): 845 000

21e: Hervé Renard (Maroc): 778 000

22e: Helmir Hallgrimsson (Islande): 697 000

23e: Zlatko Dalic (Croatie): 546 000

24e: Gernot Rohr (Nigeria): 497 000

25e: Janne Andersson (Suède): 448.000

25e: Shin Tae-Young (Corée du Sud): 448 000

27e: Hernan Gomez (Panamá): 398 000

28e: Nabil Maaloul (Tunisie): 348 000

28e: Oscar Ramirez (Costa Rica): 348 000

30e: Mladen Krstajic (Serbie): 298 000

31e: Adam Nawalka (Pologne): 268 000

32e: Aliou Cissé (Sénégal): 200 000

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.