Tambacounda prépare la 30éme édition de la SAFRA.AO.

Ce vendredi 8 novembre, à la salle de délibération  de la mairie (Tambacounda, est),  le gouverneur de région, Oumar Mamadou Baldé, a présidé un Comité régional de développement(Crd) préparant l’édition 2019 de la Semaine de l’Amitié et de la Fraternité en Afrique de l’Ouest(SAFRA.AO). C’est parce que c’est au tour de la ville de Tambacounda d’abriter cet évènement (qui se tient du 22 au 30 décembre) dont le thème est axé sur la problématique de l’employabilité et de l’emploi des jeunes.

Reconnue au titre d’association étrangère, la SAFRA.AO est une initiative de coopération transfrontalière pour une intégration sous-régionale. Elle a été lancée, il y a 38 ans, par les leaders de la jeunesse de Tambacounda et de Kayes(Mali). Elle regroupe six villes de six pays frontaliers que sont Tambacounda(Sénégal), Kayes(Mali), Bassé(Gambie), Gabou(Guinée-Bissau), Boké(Guinée), Sélibaly(Mauritanie).

En plus du volet « Politique et développement » intégré à partir de 2004, des manifestations culturelles et sportives, des échanges commerciaux entre opérateurs économiques à travers une foire animent la Safra.Ao à laquelle prendront part en décembre prochain à Tambacounda les cinq autres délégations des villes membres.

Le comité local de la Safra. Ao envisage de faire de la pose de la première pierre de la maison de la Safra à Tambacounda l’une des activités phares de l’édition 2019. 

Convaincues des impacts positifs de la Safra.Ao, autorités déconcentrées et décentralisées présentes au Crd attendent de cette initiative qu’elle contribue à la préservation de la paix et de la stabilité dans l’espace sous-régional.

Pour le gouverneur de la région de Tambacounda, l’enjeu de la Safra.Ao 2019 est « de traduire en actes concrets une diplomatie des peuples ».

« Je souhaite engager la Safra dans une dynamique de promotion de paix et de sécurité », a-t-il soutenu, manifestant sa « totale détermination »  à accompagner l’organisation « sous toutes ses formes ».  

«  Mon souhait est que cette édition de 2019 soit la mieux organisée », ambitionne le gouverneur.

Au cours des interventions, les membres du Crd ont soumis au Comité local de la Safra.Ao les propositions suivantes : la redynamisation  de la Safra. Ao par la mise en relief des activités socio-économiques, la prise en compte des résolutions de la Safra.Ao dans l’espace CEDEAO, etc.

Le  budget global pour l’organisation de cette 30éme édition (dont le parrain sera le président de la république Macky Sall) s’élève à 100 millions FCFA. La commune de Tambacounda y participera à hauteur de 15 millions de FCFA, a annoncé son maire Mame Balla Lo en marge de la rencontre. Il est également le président du réseau des maires de la Safra.Ao.

Outre l’organisation de l’édition 2019, le comité scientifique de la Safra. Ao travaille sur une production littéraire qu’il compte éditer.

« Un ouvrage qui sera publié sur la capitalisation de ce que la Safra a fait depuis sa création », a dévoilé M. Alassane Guissé, président de ce comité scientifique.

Source: Teranganews.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

× Comment puis-je vous aider ?